Bienvenue sur le site d'AFRICAMITIE

Collecte de lunettes et de téléphones portables

Nous collectons des lunettes et des téléphones portables pour le Bénin et le Sénégal

Alors n'hésitez pas à prendre contact avec nous

Des lunettes pour les enfants d'Afrique

Consultez les articles de presse sur le Bénin sur le site AFRICATIME

Événements

« novembre 2017 »
dimlunmarmerjeuvensam
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Evénements à venir

  • Aucun événement à venir disponible

Bulletin d'information

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles !

mars 2017

strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /home/africamia/www/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

équipe du projet viCette association d'étudiants de la "Kedge Busines School" de Marseille nous aide depuis deux ans dans la collecte des lunettes. Ils ont un site internet: http://projetviut.wix.com/projet-vi

Pour financer un projet au Bénin, cette jeune équipe a lancé une campagne de crowfounding (financement solidaire). Vous pouvez y participer en cliquant sur le lien suivant: https://www.helloasso.com/associations/unis-terre/collectes/projet-vi-1

Tous nos voeux de grans succès!



Examen de vue à Koussanar par Angélique MorelDu 13 au 20 février dernier, a eu lieu la mission "lunettes" au Sénégal en partenariat avec la commune de St Cyr sur Loire. Elle s'est déroulée à Koussanar (à environ 450 km à l'est de Dakar et 200 km du Mali).

Pascale Milord et un homme ayant retrouvé une vision correcteY ont été distribuées, après examens de vue, 1160 paires optiques et 200 paires solaires. Comme à l'accoutumée, certaines personnes avaient fait entre 200 et 400 km pour pouvoir être examinées.

L'équipe composée de Michel BROSSEAU, Angélique MOREL, Daniel BAILLY et Pascale MILORD a été confrontée à des pathologies très lourdes, notament des enfants borgnes, à des cataractes invalidantes, pour lesquelles elle était impuissante. Certains patients ont été adressés à des hôpitaux régionaux, sans grand espoir d'amélioration.

Les nuits agitées (pour cause de sarabande de souris déchainées), les appels à la prière dès 5 h du matin (non synchronisés)  avaient du mal à compenser les conditions de travail pénibles (35/36°C sous un toit en tôle que des ventilateurs manquant vraiment d'enthousiasme avaient du mal à tempérer).

Heureusement l'ambiance du groupe, soutenue par de très bons repas chez les prêtres, ainsi que des messes hautes en couleurs rythmées par les accents "jazzy" de Michel BROSSEAU ont soutenu le moral des "troupes".Messe jazzy grâce à Michel Brosseau

Très bien organisé par St Cyr, le retour par la réserve de FATHALA  a permis de récupérer (repos dans le confort des lodges, et animaux dans leur milieu)Chez les prêtres à Koussanar

Au Bénin, contrairement aux années précédentes, la célébration de la journée internationale  des femmes.aura une toute autre coloration: plus de pagnes uniformes, ni de déplacements vers la fête de la capitale Cotonou. Voici à quoi devra ressembler le 8 mars prochain

Article d' Africa Hot News

La Ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys, a annoncé les couleurs de la célébration de la "journée internationale de la femme" le 8 mars prochain. Elle ne devrait plus avoir des allures de fête à compter de cette édition 2017:"La célébration de la journée internationale de la femme ne doit pas se muer en fête foraine (...) Pour l'édition 2017, le département ministériel dont j'ai la charge n'a pas choisi un tissu uniforme; il est souhaitable que cela se fasse ainsi désormais" a déclaré la Ministre Adidjatou Mathys lors d'un point presse le vendredi dernier.

Les programmes festifs et folkloriques, au nom de la journée internationale de la femme devraient désormais laisser place à des instances de réflexions sincères pour repenser la place de la femme dans la socièté et l'amener à "prendre conscience de sa situation".

Ainsi, la commémoration du 8 mars sera faite de façon tournante dans les départements du pays en vue d'éviter le déplacement des femmes, de l'intérieur du pays, vers la capitale économique Cotonou.

Il est donc prévu pour la prochaine édition, un état des lieux de la situation de la femme béninoise. Cette approche s'inscrit, selon l'actuel gouvernement, dans sa volonté d'amélioration de la condition de vie dans le cadre professionnel, comme au niveau du cercle familial de la femme béninoise. "Que nous puissions soulager les peines de certaines femmes qui sont incarcérées, que nous puissions leur rendre visite et voir dans quelles mesures nous pouvons les aider à sortir de prison", a souhaité Adidjatou Mathys.

Ces nouvelles mesures prises ambitionnent également de réduire les dépenses qu'engendre la fête du 8 mars; pour les femmes, mais aussi pour l'état.


A conseiller la lecture de cet article:

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170303.OBS6069/excision-certains-patientes-ne-savaient-meme-pas-qu-elles-sont-excisees.html

 

Association AFRICAMITIE - Copyright © 2013