Bienvenue sur le site d'AFRICAMITIE

Collecte de lunettes et de téléphones portables

Nous collectons des lunettes et des téléphones portables pour le Bénin et le Sénégal

Alors n'hésitez pas à prendre contact avec nous

Des lunettes pour les enfants d'Afrique

Consultez les articles de presse sur le Bénin sur le site AFRICATIME

Événements

« octobre 2017 »
dimlunmarmerjeuvensam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Evénements à venir

Bulletin d'information

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles !

La consommation des faux médicaments constitue un danger pour les populations. De nombreuses personnes ont un problème de santé à cause de ces médicaments. L'insuffisance rénale est l'une des maladies principales occasionnées par la consommation de ces faux médicaments.

C'est donc consciente de la situation que la Fondation JACQUES CHIRAC, pour agir efficacement contre le fléau va lancer une campagne internationale qui va se dérouler en deux temps.

Le premier sera l'appel de COTONOU; il va se tenir au palais des congrès et sera marqué par la ratification d'une convention devant les Nations Unies contre le trafic des faux médicaments. L'appel sera signé par les chefs d'états et de gouvernements présents qui s'engageront à endiguer la banalisation de la production et la vente des faux produits pharmaceutiques, à soutenir les acteurs publiques et privés déja engagés dans cette lutte, à éveiller les consciences aux risques encourus par la prise de ces faux médicaments.

La 2ème étape sera le vote d'une convention d'interdiction de la production et du commerce de faux médicaments devant les Nations Unies. Cette étape devra se concrétiser à la fin de l'année 2010 à GENEVE lors d'une conférence internationale. [......]

Les efforts faits au BENIN pour lutter contre les faux médicaments

Pour les conférenciers, c'est un honneur pour le BENIN d'accueillir l'évènement.Il est choisi grâce aux efforts qui se font pour lutter contre le fléau. Depuis quelques années le BENIN a mis en place un programme de lutte contre les faux médicaments."La première arme contre la circulation de ces médicaments, c'est d'améliorer ou de rendre diponibles les médicaments de qualité parceque nous ne pouvons pas refuser à notre population d'aller dans le marché où ils se vendent alors que nous n'avons rien à leur proposer dans le circuit officiel" a déclaré le Dr Alfred DANSOU, directeur des pharmacies et des médicaments au ministère de la santé.                                                 

Pour lui le BENIN essaie de mettre en place une politique pharmaceutique nationale dont l'objectif principal est d'améliorer la disponibilité des médicaments de qualité et à moindre coût. Dans ce cadre l'effort de sécuriser le système officiel d'approvisonnement se fait.

Depuis quelques années, le BENIN a mis en place un laboratoire nationbal de contrôle qualité qui est l'un des outils précieux pour lutter contre les faux médicaments. Il fait l'effort de l'accompagner en matière d'équipement, de formation. Dans le même cadre, le BENIN a mis en place une politique de sensibilisation pour un changement des comportements, d'ou la réalisation de spots sur les chaines de télévision, de radios pour faire comprendre aux populations les dangers liés à la consommation de faux médicaments. La répression et des descentes sur le terrain constituent les autres armes utilisées par les autorités.

Pour Farid Baba MOUSSA, directeur général du laboratoire national de contrôle de la qualité des médicaments du BENIN, les médicaments suivent une traçabilité en officine contrairement aux marchés parallèles. Les conférenciers rassurent sur la poursuite de la lutte après l'appel de COTONOU en vue d'éradiquer le fléau à l'avenir.

Article d'Eléonore DJEGUI (Journal "L'AUTRE QUOTIDIEN" 09/10/09)

 

Association AFRICAMITIE - Copyright © 2013